Membre GlobalVet  

Bien vivre avec un chat qui a ses griffes


 

  • Le dégriffage est une technique chirurgicale qui consiste à l’amputation de la dernière phalange de chaque doigt. Bien qu’anciennement très répandue, cette opération est en voie d’être abandonnée dans plusieurs pays, ainsi qu’au Québec, et est même interdite dans une vingtaine de pays ! Nous savons désormais que cette pratique peut avoir des conséquences sur la santé physique et psychologique des chats. En plus d’engendrer de la douleur parfois chronique, l’absence de griffe augmente également les risques de morsure. Comme le bien-être animal est au cœur de nos priorités, les cliniques vétérinaires membres de la bannière Globalvet n’effectueront plus de dégriffage à partir de janvier 2019.

  • Les griffades (« faire ses griffes ») sont des comportements normaux chez les chats. Les griffades excessives peuvent être anormales, et sont souvent associées à un manque de stimulation ou un niveau élevé d’anxiété ou de stress. Il existe heureusement des solutions afin de contrôler ou éliminer les comportements destructeurs de votre compagnon félin, sans avoir recours au dégriffage.

  • La taille régulière de griffe : idéalement débutée de façon graduelle et dès le jeune âge, elle doit être agréable, effectuée dans une position confortable et récompensée à l’aide de gâteries.

  • Utilisation du griffoir : permet de satisfaire le besoin naturel de votre chat à faire ses griffes. Un griffoir doit être assez haut pour que votre chat puisse s’étirer de tout son long, être stable afin d’éviter qu’il ne tombe et situé à un endroit accessible et près des gens. Plusieurs textures (bois, cuir, tapis, etc.) et orientations (horizontale, verticale, diagonale) existent selon les préférences individuelles de votre minou. Il est possible d’ajouter un jouet ou de l’herbe à chat au griffoir afin de le rendre plus attrayant.

  • Les couvre-griffes sont des capsules de vinyle qu’il est possible de coller sur les griffes de votre chat, recouvrant ainsi ses propres griffes afin d’éviter qu’il ne brise les meubles.

  • L’enrichissement de l’environnement permet de rediriger et contrôler son désir de griffer via l’utilisation d’un arbre à chat, de différents jouets et de stratégies alimentaires pour le stimuler mentalement lors de ses repas.

  • L’utilisation de phéromones peut réduire l’anxiété et le besoin de marquer. Ils existent sous forme de vaporisateur ou de diffuseur.

 

 


< RETOUR
Clinique vétérinaire Beauce-Appalaches:
410, 144
e Rue, Saint-Georges (Québec) / Téléphone: 418-227-3006
Nous joindre
SUIVEZ-NOUS ABONNEMENT
À L'INFOLETTRE


 Clinique vétérinaire Beauce-Appalaches 2018 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Internet - iClic.com